Facebook lance Messenger Kids

Messenger Kids, qui est en phase de test aux États-Unis, dispose d’un certain nombre de fonctionnalités de contrôle parental, notamment l’approbation et le blocage des contacts, la création de rapports et la suppression de comptes.

L’application gratuite est destinée aux enfants qui ne peuvent pas encore avoir leurs propres comptes selon les règles de Facebook. Elle offre un service de chat sécurisé avec un niveau de contrôle élevé, des fonctionnalités spécifiques aux enfants et des filtres de sécurité pour modérer le contenu inapproprié.

Un aperçu de l’application lancée aux États-Unis lundi.

Selon Facebook, Messenger Kids est «une nouvelle application qui permet aux enfants de discuter en ligne et de communiquer en toute sécurité avec leur famille et leurs amis».

Le géant des réseaux sociaux a déclaré qu’ils ont créé le produit en réponse à « un besoin d’une application de messagerie qui permet aux enfants de se connecter avec les gens qu’ils aiment, mais permet également le niveau de contrôle que les parents souhaitent ».

L’application gratuite et ne diffusant aucune publicité, sera accessible sur la tablette ou le smartphone de l’enfant, mais pourra être contrôlée à distance à partir du compte Facebook d’un parent.

Les parents peuvent configurer le compte Messenger de l’enfant via leur propre compte Facebook, mais cela ne crée pas de compte Facebook pour l’enfant ou ne donne évidemment pas accès au compte du parent.

Les enfants peuvent alors commencer une conversation avec des contacts approuvés par les parents.

Les parents ont un contrôle total sur les listes de contacts, et peuvent ajouter des amis et supprimer des messages grâce à un volet « Messenger Kids Control » sur leur compte Facebook principal.

Ils peuvent également bloquer les contacts, signaler des contenus inappropriés et supprimer le compte.

Les fonctionnalités adaptées aux enfants incluent des GIF, des cadres, des autocollants, des masques et des outils de dessin pour décorer des photos, des vidéos ou des messages texte.

Dans un communiqué, Facebook a déclaré avoir consulté des milliers de parents et plus d’une douzaine d’experts sur le développement de l’enfant, la sécurité en ligne et la technologie pour les enfants.

Ils ont également conçu l’application pour se conformer à la loi américaine sur la protection et la vie privée des enfants, et ont demandé l’avis d’organisations telles que National PTA et Blue Star Families sur la façon dont les parents abordent l’éducation des enfants dans un monde numérique.

L’application empêchera le partage de contenu à caractère sexuel, la nudité ou la violence via des «fonctions spéciales», selon Tech Crunch.